Rétrospective du Défi Innover Ensemble à l’ENSCI

Du 31 janvier au 21 février, l’ENSCI présente l’exposition « Défi Innover Ensemble – une décennie », en collaboration avec les Compagnons du Devoir et l’Institut Français de la Mode et avec le soutien de la Fondation d’entreprise J.M. Weston.

Depuis 2011, 18 ouvriers, designers et managers, en formation chez les Compagnons du Devoir, à l’ENSCI et à l’Institut Français de la Mode, participent chaque année au Défi Innover Ensemble. En équipe pluridisciplinaire, ils ont cinq mois pour développer un produit innovant mettant en valeur les savoir-faire du maroquinier, du cordonnier-bottier, du sellier et du tapissier. Depuis le lancement, près de 200 participants ont réalisé plus de 25 prototypes. Ces produits et recherches seront exposés à l’ENSCI jusqu’au 21 février 2020.

La scénographie de l’exposition a été conçue par Baptiste Cotten, étudiant en design industriel à l’ENSCI, un des lauréats du Prix de l’Excellence de la Fondation J.M. Weston avec son projet « Scalia », dans le cadre du Défi Innover Ensemble 2019 sur le thème « Cuirs alternatifs et alternatives aux cuirs ».
Cette exposition évolutive et itinérante, qui présente une sélection des projets du Défi, poursuivra son chemin vers les autres lieux des acteurs du Défi.

Pour sa dixième édition, le Défi Innover Ensemble aura pour thème « Open (Re)sources – les bénéfices du réemploi » et débutera par une semaine d’expérimentations du 17 au 21 février 2020.

« Défi Innover Ensemble – une décennie » à l’ENSCI
Jusqu’au 21 février 2020 de 10h à 18h
48, rue Saint-Sabin – 75011 Paris

Rendez-vous sur Première Vision Leather du 11 au 13 février

Dans le cadre de l’exposition « Savoir-faire Index » sur l’espace Première Vision Manufacturing Leather, qui présente des modèles semi-finis produits par les exposants pour illustrer leurs compétences et processus techniques, les Compagnons du Devoir animeront trois jours d’ateliers en cordonnerie-botterie et maroquinerie.

• Le mardi 11 et le mercredi 12 février, apprenez à entretenir vos chaussures en cuir avec un formateur en cordonnerie-botterie. Apportez une ou plusieurs paires de chaussures et découvrez les gestes emblématiques pour un bon entretien.
• Le jeudi 13 février, un formateur en maroquinerie vous accompagnera autour de la réalisation de votre propre bracelet en cuir au travers de trois gestes : le filetage, la teinture tranche et la pose d’un bouton de col.

Seront également exposés : la malle pédagogique en chaussure (outil de compréhension des savoir-faire des métiers servant de support pour les formations « Culture des savoir-faire ») et des travaux en cordonnerie-botterie et maroquinerie réalisés par des apprentis et des Compagnons du Devoir en perfectionnement sur le Tour de France.

Première Vision Manufacturing Leather
du 11 au 13 février 2020 de 9h à 18h30
Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte
Hall 3 – exposition « Savoir-faire Index »

Découvrez le programme de nos summerschools en maroquinerie

Le Pôle d’excellence des matériaux souples vous propose deux formations cet été pour apprendre, pratiquer, échanger et enrichir votre culture des savoir-faire de la maroquinerie.
Les deux modules d’une semaine se déroulent en juillet. Ils peuvent être réalisés séparément ou à la suite.

Inscrivez-vous en ligne pour nos « Summerschools » en maroquinerie en juillet 2020

MODULE 1 – du 6 au 10 juillet 2020

Découvrir les processus de création et de fabrication de la maroquinerie cousue main.

MODULE 2 – du 13 au 17 juillet 2020 (avec interruption le 14 juillet)
Expérimenter la création d’un article de maroquinerie, de la conception à la réalisation en piqûre machine.



Programme

L’histoire de la maroquinerie et son évolution.
Les outils du maroquinier et leurs utilisations.
Les techniques de découpe, d’assemblages «cousu main», de piqûre machine et de finitions de qualité.
La matière cuir et ses caractéristiques par l’approche d’une analyse sensorielle.
La découverte d’un monde créatif et récréatif à travers les visites d’ateliers-boutiques.

Méthodes pédagogiques proposées
Les méthodes pédagogiques reposent sur le savoir et le savoir-faire opérationnel.
Les modules de formation proposent aux participants d’être acteurs de leur création.

Formateurs
Nos formations sont animées par des maroquiniers et des spécialistes du domaine, informés et formés aux dernières innovations grâce aux travaux menés par les Compagnons du Devoir sur le devenir des métiers.

Public
Passionnés de maroquinerie, membres des bureaux d’études, chefs de produit, designers, stylistes, créateurs d’entreprise, responsables marketing, ingénieurs méthode, experts métier, acheteurs, membres des équipes commerciales…



Durée

5 jours de formation pour le module 1
4 jours de formation pour le module 2

Tarifs
1 000€ par module

Validation
Cette formation est certifiée par une attestation récapitulant les compétences mobilisées tout au long du module

Informations pratiques
Possibilité de restauration et d’hébergement

Les + de la formation
La démarche pédagogique engagée permet au participant :
> d’être immédiatement immergé en situation pratique
> de réaliser des gestes professionnels supervisés par un formateur expert du domaine
> de prendre conscience des savoirs issus de sa pratique
> d’acquérir le lexique courant du métier
> de repartir avec un article de maroquinerie de sa création

Téléchargez la plaquette d’information sur les « Summerschools »

Informations auprès de Quentin Brenier, conseiller en formation Île-de-France : 07 56 00 28 33 – cfidf03@compagnons-du-devoir.com

Inscrivez-vous en ligne pour nos « Summerschools » en maroquinerie en juillet 2020

Portes ouvertes du 17 au 19 janvier 2020

Venez visiter la maison des Compagnons de Pantin et son Pôle d’excellence des matériaux souples du vendredi 17 janvier au dimanche 19 janvier 2020.

Les ateliers des selliers-garnisseurs, tapissiers en siège et décor, cordonniers-bottiers, podo-orthésistes et maroquiniers seront ouverts et des démonstrations seront proposées pendant les trois jours.

Le PEMS présentera les derniers travaux réalisés dans le cadre de ses projets :   le programme « Manufacto, la fabrique des savoir-faire », les malles pédagogiques en chaussure et maroquinerie, outils des formations « Culture des savoir-faire », les chaussures réalisées pendant l’échange « J.M. Weston Foundation Awards », ainsi que les réalisations du Défi Innover Ensemble sur le thème « Cuirs alternatifs et alternatives aux cuirs ». Pour plus d’informations et demandes concernant votre orientation, n’hésitez pas à rencontrer nos équipes ou les formateurs de la maison de Pantin pendant ces trois jours.

D’autres métiers seront représentés pendant les portes ouvertes, notamment ceux de plombier, des métiers du froid, de serrurier, de menuisier, d’ébéniste, de jardinier-paysagiste, de boulanger et de pâtissier.

Maison des Compagnons de Pantin
22, rue des Grilles – 93500 Pantin
Portes ouvertes du vendredi 17 au dimanche 19 janvier 2020
de 9h30 à 17h30
Plus d’informations sur la formation chez les Compagnons du Devoir : https://formezvousautrement.fr

La collaboration entre le studio BrichetZiegler et le Compagnon Cogordan exposée sur Maison&Objet

Emilie Cogordan, Compagnon sellier, a collaboré avec le studio de design BrichetZiegler pour la réalisation du fauteuil « Daisy ». Il sera présenté sur le stand du studio BrichetZiegler pendant le salon Maison&Objet du 17 au 21 janvier 2020 au Parc des Expositions – Paris Nord Villepinte, sur le Hall 5A dans l’espace « Craft – métiers d’art ».

Les designers présenteront également l’assise « Pilota » dont le prototype a été réalisé par deux apprentis Compagnons selliers, Maxime Litwin et Loïck Droux.

Studio BrichetZiegler
Salon Maison&Objet
Hall 5A – Craft, métiers d’art – stand J30/L31
Parc des Expositions / Paris Nord – Villepinte
Du 17 au 21 janvier 2020 de 9h30 à 19h (mardi 18h)

© Baptiste Heller

« J’ai pris confiance en moi et en mon travail grâce à cette expérience au Japon »

L’échange franco-japonais J.M. Weston Foundation Awards, qui s’est clos le 30 octobre 2019, a permis à deux Compagnons cordonniers-bottiers en formation sur le Tour de France de partir deux mois à Tokyo chez des artisans parmi les meilleurs du Japon. Parallèlement, deux étudiants japonais en cordonnerie-botterie étaient accueillis à la manufacture J.M. Weston à Limoges et en résidence à la maison des Compagnons de Couzeix.

Justine Gineste, Compagnon cordonnier-bottier sur le Tour de France, était une des participantes à cet échange en 2019, aux côtés de Lara Cerny, Naruha SengHuat Lee et Rui Akasaka. Suite à son retour en France, elle a rencontré la journaliste Lisa Millet qui anime le podcast « Histoires d’artisans ». Elle lui parle de son parcours chez les Compagnons du Devoir, de son expérience au Japon pendant les deux mois d’échange auprès de Maître Fukuda et à la manufacture Scotch Grain, et de ses projets futurs.

Ecouter le podcast « Histoires d’artisans »

Lancés en septembre 2017 par la Fondation d’Entreprise J.M. Weston en partenariat avec les Compagnons du Devoir et du Tour de France, les «J.M. Weston Foundation Awards» favorisent la transmission du savoir-faire du métier de cordonnier-bottier à l’international.

 

Quatrième rentrée pour le programme Manufacto, la fabrique des savoir-faire

Le programme Manufacto, la fabrique des savoir-faire, qui vise à valoriser les savoir-faire artisanaux en milieux scolaire, débute en ce moment sa quatrième rentrée. Il a été initié en 2016 par la Fondation d’entreprise Hermès, en collaboration avec les Compagnons du Devoir et du Tour de France et en partenariat avec l’Académie de Paris, l’école Camondo et la villa Noailles.

En 2019, 43 classes dans 40 établissements et plus de 1000 élèves participent au programme dans cinq académies différentes : Paris, Créteil, Lyon, Nice et Besançon. 44 artisans vont accompagner les élèves autour de la réalisation de leur propre objet en maroquinerie, sellerie-garnissage, menuiserie ou plâtrerie.

Treize objets ont été dessinés par le studio BrichetZiegler. Chaque objet et son niveau de difficulté se destine à un niveau scolaire spécifique, du CM1 à la Seconde.

Pendant 12 séances de 2h encadrées par un artisan et avec l’aide d’un enseignant et d’un assistant, les élèves vont découvrir les matières, apprendre les gestes, donner forme à la matière, fabriquer leur objet de A à Z et visiter l’atelier d’un artisan.

Plus d’informations sur le programme Manufacto :http://www.pems.info/les-compagnons-du-devoir-et-du-tour-de-france/manufacto-la-fabrique-des-savoir-faire/

Photos : ©Benoît Teillet

Clôture de l’échange franco-japonais J.M. Weston Foundation Awards

Le 30 octobre 2019, la Fondation d’Entreprise J.M. Weston et les Compagnons du Devoir ont célébré, à Paris, la troisième édition des «J.M. Weston Foundation Awards», un programme d’échange international favorisant la transmission du savoir-faire du métier de cordonnier-bottier.

Lancés en septembre 2017 par la Fondation d’Entreprise J.M. Weston en partenariat avec les Compagnons du Devoir et du Tour de France, les «J.M. Weston Foundation Awards» ont encore une fois mis à l’honneur l’amitié franco-japonaise. Des apprentis cordonniers-bottiers français et japonais ont été sélectionnés afin d’intégrer, pendant deux mois, des ateliers parmi les meilleurs de ces deux pays : la manufacture J.M. Weston à Limoges, l’atelier du maitre bottier Yohei Fukuda à Tokyo et la manufacture Scotch Grain dirigée par Monsieur Masakazu Hirokawa à Tokyo.

À l’occasion de cette soirée, les lauréats français et japonais — Lara Cerny, Justine Gineste et Naruha SengHuat Lee — se sont vu remettre le certificat de la Fondation d’Entreprise J.M. Weston et ont présenté leurs réalisations conçues pendant leurs deux mois d’échange : des paires de chaussures d’exception. Christian Blanckaert, Président de la Fondation d’Entreprise J.M. Weston, a déclaré : «Grâce au soutien de la Fondation d’Entreprise J.M. Weston, les lauréats ont pu présenter des réalisations d’une qualité exceptionnelle, tant sur l’exécution que sur la création. Nous remercions nos partenaires ainsi que les artisans de la manufacture de Limoges pour leur soutien inestimable dans la réalisation de ce projet.»

Jean-Claude Bellanger, Secrétaire général des Compagnons du Devoir, a ajouté : «Je tiens à remercier tout particulièrement la Fondation J.M. Weston pour son soutien sur ce très beau programme. La rencontre avec les meilleurs artisans japonais a permis à nos apprenties d’approfondir un savoir-faire d’exception et nous sommes fiers de participer à sa transmission à l’international. »

Photos 1 et 2 : ©Camille Millerand
Photos 3 : ©Régis Duvignau

Acquisition d’une table de découpe numérique dans les ateliers matériaux souples à Pantin

Dans le cadre du PIA 2 « Futur des matériaux souples », et grâce au soutien de la Fondation Bettencourt-Schueller, la maison de Pantin a fait l’acquisition d’une table de découpe numérique. Cet outil permet au centre de formation de répondre aux mutations des métiers des matériaux souples en proposant une nouvelle pédagogie cohérente avec les attentes des entreprises, des référentiels des diplômes et certifications que les Compagnons du Devoir dispensent, du devenir des métiers. Elle contribue également au développement des formations continues ouvertes aux salariés en entreprise qui souhaitent monter en compétences. Les entreprises de la filière qui se développent ne produisent plus de manière artisanale mais industrielle. De nouvelles opportunités de postes en bureau d’étude et de prototypistes apparaissent et il est nécessaire de former à ces outils numériques pour permettre aux jeunes et aux salariés d’accéder à ces postes.

Rencontre avec trois acteurs privilégiés de cette action : Baptiste Bachelier, formateur en sellerie et chargé de mission numérique pour les métiers des matériaux souples chez les Compagnons du Devoir ; Valérie Maufay, responsable de la formation continue pour le Pôle d’excellence des matériaux souples des Compagnons du Devoir ; Boris Nedelec, formateur en maroquinerie à la maison des Compagnons de Pantin.

Baptiste Bachelier : « En tant que futur chargé de mission numérique chez les Compagnons du Devoir et en discussion avec Romain Schaffroth, sellier-garnisseur et pilote du projet numérique pour les métiers des matériaux souples, j’ai été sollicité pour l’achat d’un parc de FAO (Fabrication assistée par ordinateur) en atelier matériaux souples. Le budget alloué aurait pu permettre d’acheter plusieurs machines d’impression 3D, scan 3D, et prototypage rapide ; mais il a finalement été convenu d’investir dans une seule machine de découpe numérique qui soit représentative du matériel de découpe que les jeunes découvriront en entreprise. Cette machine est un premier pas vers le développement d’un parc FAO et permet également de développer les offres de formation continue. En tant que chargé de mission numérique pour les métiers des matériaux souples chez les Compagnons du Devoir, je travaille sur l’intégration de la CAO/DAO (Conception assistée par ordinateur / Dessin assisté par ordinateur) dans les formations pour les apprentis. Avec d’autres chargés de mission (menuisier, tailleur de pierre), nous développons des supports pédagogiques et des outils de formation pour qu’à partir de septembre 2020 les apprentis soient capables — au terme de leurs deux ans de formation initiale — de faire leurs dessins numériques sur ordinateur et d’envisager la conception assistée par ordinateur. Je travaille actuellement sur la réalisation de tutoriel vidéo pour l’utilisation du logiciel Rhino, ainsi que sur le développement du parc FAO. »

Valérie Maufay : « Au regard de l’évolution de la filière cuir, un Certificat de Qualification Professionnel (CQP) a été développé pour être dispensé à la maison des Compagnons de Pantin : le CQP Coupe en maroquinerie et chaussure. Les objectifs de cette formation sont, entre autres, de maîtriser les caractéristiques d’une matière pour en évaluer la conformité, d’organiser le placement des gabarits pour minimiser les pertes de matière, de programmer les machines et de réaliser les opérations de coupe. La machine de découpe numérique qui a été acquise est un modèle largement présent dans les entreprises, ce qui permet de répondre au mieux aux attentes des industries. Les machines étant très peu disponibles en entreprise, puisqu’elles sont utilisées pour la production au quotidien, l’acquisition de cette machine permet de dispenser les formations chez les Compagnons du Devoir et de créer éventuellement des sessions inter-entreprises où différents publics seront amenés à se rencontrer. »

Boris Nedelec : « La machine de découpe numérique présente dans les ateliers matériaux souples à Pantin correspond à l’une des deux marques incontournables en entreprise de maroquinerie et chaussure, en moyenne et grande production. La tête de coupe intègre plusieurs outils : une lame de coupe, une fraiseuse et un traceur. Elle permet de travailler sur tous types de matières souples et des cuirs épais comme le croupon pouvant aller jusqu’à 4 ou 5mm d’épaisseur.
Une formation complète est nécessaire pour bien appréhender les différentes fonctions de la machine. Une fois que les réglages sont optimaux, l’utilisation de cet outil permet d’obtenir une coupe parfaite et réalisable en très grand nombre. La coupe traditionnelle à la main nécessite une étape de ponçage complémentaire lorsqu’elle n’est pas parfaite. Par contre, la découpe à la main sera toujours une étape indispensable de la formation des apprentis et nécessaire pour le travail en relief et la surcoupe pour la pose des anses et des enchapes par exemple.
À partir de la réalisation de 10 pièces de découpe, il est intéressant de travailler en numérique. C’est également un gain de temps précieux pour la réalisation des gabarits : grâce au traceur, toutes les informations peuvent être annotées et la numérisation des différents gabarits simplifie les modifications et ajustements. D’autre part, l’acquisition d’une telle machine simplifie le débit de matière pour l’examen du CAP ou des formations pour les itinérants sur le Tour de France. Cet outil étant désormais incontournable dans les entreprises de maroquinerie et chaussure, les jeunes en formation sont conscients que l’appréhension de ces techniques permet une montée en compétences et l’accession à un plus grand nombre de postes de travail. »

© Sarah Mineraud / Les Compagnons du Devoir

Le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main fête ses 20 ans

Depuis 20 ans, à l’initiative de la Fondation Bettencourt Schueller, le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main valorise les métiers d’art français au travers de ses lauréats. L’Association ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France a reçu le Prix « Parcours » en 2015 pour son exemplarité et les valeurs transmises dans la formation des jeunes.

L’exposition « L’esprit commence et finit au bout des doigts » présente au Palais de Tokyo les travaux et l’histoire des lauréats du Prix de l’intelligence de la main depuis 20 ans. Pour illustrer le savoir-faire des Compagnons du Devoir et de leur Pôle d’excellence des matériaux souples, l’exposition présente le sac « Aquila » du Compagnon sellier Baptiste Bachelier. Le sac est modulable avec une structure de portage en carbone et il est accompagné de son patron en papier.

Depuis 2015 et l’installation du Pôle d’excellence des matériaux souples dans l’est parisien, la Fondation Bettencourt Schueller soutient les Compagnons du Devoir pour le développement de la Procédéthèque, bibliothèque des savoir-faire dans les métiers des matériaux souples : sellier, tapissier en siège et décor, maroquinier, cordonnier-bottier et podo-orthésiste.

L’esprit commence et finit au bout des doigts
Palais de Tokyo
Du 16 octobre au 10 novembre 2019
de midi à minuit tous les jours sauf le mardi

Suivez nous :