Le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main fête ses 20 ans

Depuis 20 ans, à l’initiative de la Fondation Bettencourt Schueller, le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main valorise les métiers d’art français au travers de ses lauréats. L’association ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France a reçu le Prix « Parcours » en 2015 pour son exemplarité et les valeurs transmises dans la formation des jeunes.

L’exposition « L’esprit commence et finit au bout des doigts » présente au Palais de Tokyo les travaux et l’histoire des lauréats du Prix de l’intelligence de la main depuis 20 ans. Pour illustrer le savoir-faire des Compagnons du Devoir et de son Pôle d’excellence des matériaux souples, l’exposition présente le sac « Aquila » du Compagnon sellier Baptiste Bachelier. Le sac est modulable avec une structure de portage en carbone et il est accompagné de son patron en papier.

Depuis 2015 et l’installation du Pôle d’excellence des matériaux souples dans l’est parisien, la Fondation Bettencourt Schueller soutient les Compagnons du Devoir pour le développement de la Procédéthèque, bibliothèque des savoir-faire dans les métiers des matériaux souples : sellier, tapissier en siège et décor, maroquinier, cordonnier-bottier et podo-orthésites.

L’esprit commence et finit au bout des doigts
Palais de Tokyo
Du 16 octobre au 10 novembre 2019
de midi à minuit tous les jours sauf le mardi

Un atelier de maroquinerie sur le salon Première Vision

Les Compagnons du Devoir et leur Pôle d’excellence des matériaux souples étaient présents sur le salon Première Vision à Paris Nord Villepinte du 17 au 19 septembre 2019. Dans le cadre de l’exposition « Savoir-faire Index » sur l’espace Première Vision Manufacturing Leather — qui présentait des modèles semi-finis produits par les exposants pour illustrer leurs compétences et processus techniques — les Compagnons du Devoir ont animé trois jours d’atelier en maroquinerie. Les visiteurs étaient invités à effectuer trois gestes du maroquinier afin de réaliser leur propre bracelet : le filetage, qui permet de souligner et de préparer la tranche ; la teinture tranche, qui consiste à colorer les deux épaisseurs du cuir avec un pinceau mousse ; et la pose d’un bouton de col à vis, bijouterie de fermeture du bracelet. Plus de 400 visiteurs ont pu découvrir ces gestes emblématiques du maroquinier et réaliser eux-mêmes leur bracelet.

Boris Nedelec, formateur en maroquinerie à la maison des Compagnons de Pantin, animait l’atelier sur le salon Première Vision. « J’ai senti un réel engouement pour le métier de maroquinier pendant ces trois jours d’atelier. Les visiteurs étaient très satisfaits de parvenir à créer eux-mêmes une petite pièce de maroquinerie, malgré la difficulté de réaliser des gestes précis. L’atelier ouvert à tous ne désemplissait pas et les participants étaient étonnés de la complexité des gestes malgré la simplicité apparente de l’objet. »

Les malles pédagogiques en chaussure et maroquinerie étaient exposées sur le stand de l’atelier, permettant de présenter les formations « Culture des savoir-faire » qui proposent en deux jours d’apprendre le vocabulaire fondamental et les gestes emblématiques des métiers de la chaussure et de la maroquinerie. La prochaine formation en maroquinerie aura lieu les 18 et 19 décembre, avec une journée optionnelle le 20 décembre consacrée aux problématiques du bureau d’études et commerciales dont l’objectif est de saisir la valeur ajoutée des savoir-faire.

Plus d’informations sur : http://www.pems.info/formez-vous-a-la-culture-des-savoir-faire-en-maroquinerie/

Salon Première Vision du 17 au 19 septembre 2019

Retrouvez les Compagnons du Devoir et leur Pôle d’excellence des matériaux souples sur le salon Première Vision du mardi 17 au jeudi 19 septembre au Parc des Expositions Paris Nord Villepinte.

Dans le cadre de l’exposition « Savoir-faire Index » sur l’espace Première Vision Manufacturing Leather, qui présente des modèles semi-finis produits par les exposants pour illustrer leurs compétences et processus techniques, les Compagnons du Devoir animeront trois jours d’ateliers en maroquinerie. Un formateur en maroquinerie vous accompagnera autour de la réalisation de quelques gestes emblématiques du maroquinier et vous réaliserez votre propre bracelet en cuir.

Seront également exposées les malles pédagogiques en chaussure et maroquinerie. Modules mobiles de la procédéthèque, les malles pédagogiques sont des outils de compréhension des savoir-faire des métiers et servent de support pour les formations « Culture des savoir-faire ». Ces modules regroupent des échantillons de matières, des modèles et coupes d’archétypes, mais aussi d’autres supports comme des arborescences des modèles existants et des frises expliquant les métiers du cuir, de la chaussures ou de la maroquinerie.

Les prototypes du Défi Innover Ensemble #9 sur le thème « Cuirs alternatifs et alternatives aux cuirs » seront présentés : la chaussure « LOAD », éco-conçue en lin et dérivés du lin et le sac « Leon » en chutes de cuir à tannage végétal. « Scalia », le sac en cuir de poisson, dont l’équipe a reçu le Prix de l’excellence de la Fondation J.M. Weston, sera exposé sur le stand de Cuir Marin de France dans l’espace Smart Creation.

Première Vision Leather
« Savoir-faire Index » – Hall 3
du mardi 17 au jeudi 19 septembre 2019 de 9h à 18h30
Parc des expositions Paris Nord Villepinte

Photos : ©Thierry Caron / Divergence

Innovation Team Leader, une journée dédiée à l’innovation collaborative

L’action « Innovation Team Leader », proposée par le Pôle d’excellence des matériaux souples (PEMS), est un stage de créativité dédié à l’innovation collaborative. Il est centré sur l’apport des savoir-faire métier dans le processus de créativité et vise à démontrer la valeur ajoutée des experts métiers lorsqu’ils sont intégrés en amont du développement de produit. La journée se compose de trois étapes : atelier de réflexion et création ; retour d’expérience et présentation argumentée orale ; et conférence.

Le PEMS des Compagnons du Devoir a accueilli le 28 août 2019 l’Institut Européen de Stratégies Créatives et d’Innovation, présidé par Marc Giget. 36 participants entre 30 et 50 ans avec une formation d’ingénieur pour une grande majorité d’entre eux et issus d’entreprises et de structures telles que la RATP, AIRFRANCE, ENEDIS, l’INPI… ont mis à profit ce workshop dont la thématique rassemblait les savoir-faire des matériaux souples et les éléments électroniques.

Notre expert invité, Martin De Bie, designer spécialiste de l’éléctronique et lauréat de la bourse Agora pour un projet intitulé «Savoir-faire artisanal électronique, une voie vers la résilience ?»,  a encadré ce workshop dont chaque groupe était accompagné d’un Compagnon d’un métier des matériaux souples : cordonnnier-bottier, podo-orthésiste, maroquinier, tapissier en décor et sellier. Munie de matériaux divers et variés et de dispositifs électroniques, chaque équipe a travaillé sur son objet conçu dans un souci d’intégrer ces dispositifs grâce aux différents savoir-faire : passepoils, épaisseurs de renforts, rigidité ou souplesse des matières ont permis de subtilement maquetter en quelques heures des idées très pertinentes autour de la sécurité, du sport ou de la santé. Par exemple, un groupe a travaillé autour d’une semelle connectée, captant les mouvements de l’usager tout au long de la journée.

Le travail en équipe pluridisciplinaire offre la possibilité aux participants de devenir acteurs de leur formation. Le cadre, qui se veut naturellement interactif, permet de mettre en exergue les compétences de chacun à travers l’échange et le dialogue avec les experts des métiers des matériaux souples.

La prochaine formation « Innovation Team Leader » aura lieu le 18 septembre 2019 pour l’Agence Française de Développement (AFD), en collaboration avec Claire Elliot du CRI (Centre de Recherche interdisciplinaire).

N’hésitez pas à nous solliciter pour imaginer une journée de formation avec vos équipes.
Contactez-nous sur pems@compagnons-du-devoir.com.

Formez-vous à la culture des savoir-faire en maroquinerie

La prochaine formation Culture des savoir-faire maroquinier aura lieu les 18 et 19 décembre 2019 à la maison des Compagnons de Pantin. Le module complémentaire aura lieu le 20 décembre 2019.
Inscription en ligne à la formation Culture des savoir-faire en maroquinerie.

Le métier de maroquinier couvre de nombreux savoir-faire hâtivement regroupés sous un même terme. Mais le langage courant peine à décrire l’étendu des techniques et des modèles existants.

Pour les professionnels qui travaillent en dialogue avec les métiers de l’artisanat il est pourtant indispensable d’en connaître les subtilités et les secrets de fabrication.
Culture des savoir-faire maroquinier propose d’acquérir ce socle essentiel de connaissances en deux jours suivis d’une option complémentaire d’une journée dédiée aux interactions en bureau d’études ou aux stratégies de vente et commerciales.

OBJECTIFS DE LA FORMATION :

• Assimiler la culture des savoir-faire de la maroquinerie et son lexique courant à travers la réalisation de gestes emblématiques du métier et l’analyse d’accessoires de maroquinerie.

• Distinguer les différents composants d’un accessoire de maroquinerie, ses matières, ses modes d’assemblage et de finition.

• Transférer les acquis dans un contexte professionnel.

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES PROPOSÉES :

Nos méthodes pédagogiques reposent sur le savoir-vivre, le savoir-être et le savoir-faire des Compagnons du Devoir. Le module de formation Culture des Savoir-Faire est basé sur le principe de la classe inversée qui vous permet :

• D’être immédiatement immergé en situation pratique;

• De réaliser des gestes du métier supervisés par un formateur expert;

• De pratiquer les techniques de base du métier;

• De réfléchir à sa pratique;

• De développer une analyse critique des savoir-faire.

CONDITIONS D’ACCÈS :

Ce module de formation est accessible:

• Aux membres des bureaux d’études, chefs de produit, designers, stylistes, responsables marketing, ingénieurs méthode, experts métier, acheteurs…

• Aux membres des équipes commerciales, commerciaux, responsables de ventes, chefs de secteurs, vendeurs…

• Aux amateurs et passionnés de maroquinerie

DURÉE :

2 jours de formation soit 14h, évaluation comprise.

MODULE COMPLÉMENTAIRE :

Les deux jours de formation peuvent être complétés par une journée optionnelle consacrée aux problématiques du bureau d’études et/ou aux problématiques commerciales dont l’objectif est de saisir la valeur ajoutée des savoir-faire.

LES FORMATEURS :

Nos formateurs sont des professionnels en activité, au fait des dernières évolutions de leurs domaines d’expertise.
Ils bénéficient également d’une vision prospective grâce aux études menées par le groupe du devenir des métiers, porté par les Compagnons du Devoir.

VALIDATION :

Cette formation est certifiée par une attestation récapitulant les compétences et les connaissances acquises.

LES ATOUTS DE LA FORMATION :

Grâce à leurs connaissances du métier, des filières et du terrain nos formateurs :
• s’adaptent aux spécificités du stage ;

• ajustent la formation aux besoins et au niveau chacun ;

• transmettent une culture métier adaptée aux spécificités de chaque domaine d’activités ;

• favorisent les démarches d’autonomie et de responsabilisation individuelles ;

• anticipent les besoins des entreprises ;

• communiquent sur l’actualité et les innovations du métier.

L’échange franco-japonais J.M. Weston Foundation Awards 2019

Pour la troisième année consécutive, les Compagnons du Devoir s’associent à la Fondation d’entreprise J.M. Weston pour la mise en oeuvre des J.M. Weston Foundation Awards qui permettent à deux jeunes cordonniers-bottiers japonais d’effectuer un stage au sein de la manufacture J.M. Weston à Limoges et de résider à la maison des Compagnons de Couzeix, alors que deux jeunes Compagnons cordonniers-bottiers vivent à Tokyo une expérience parallèle au sein des ateliers de Maître Yohei Fukuda et de la manufacture Scotch Grain.

La Fondation J.M. Weston et les Compagnons du Devoir ont choisi ensemble de promouvoir les métiers de tradition et d’excellence, et d’encourager l’ouverture internationale auprès de la jeunesse.

Rui Akasaka et Naruha Lee, les deux étudiants en cordonnerie-botterie de l’école Hiko Mizuno à Tokyo, ont débuté leur stage à la manufacture J.M. Weston à Limoges le lundi 2 septembre. Pendant deux mois, ils expérimenteront les différents ateliers de la manufacture. Avant leur départ pour Limoges, ils ont visité la boutique J.M. Weston sur les Champs-Elysées à Paris, en compagnie de Thierry Oriez, le président de J.M. Weston.

Pendant ces deux mêmes mois, Lara Cerny et Justine Gineste, deux Compagnons itinérantes sur le Tour de France, sont accueillies à Tokyo pour réaliser un mois de stage chez le maître bottier Yohier Fukuda et un mois auprès de monsieur Masakazu Hirokawa, président de la manufacture Scotch Grain.

Photos : ©Jean-Christophe Dupuy et ©Sarah Mineraud

Découvrez l’expérience de Yurie Takeuchi et Hiroshi Takagi en vidéo lors de l’échange J.M. Weston Foundation Awards 2018 :

Manufacto, la fabrique des savoir-faire, épisode 7

Manufacto, la fabrique des savoir-faire, un programme de la Fondation d’entreprise Hermès, conçu avec les Compagnons du Devoir, l’Académie de Paris et l’École Camondo, a fait sa rentrée en novembre 2018 dans les 24 classes concernées dans les académies de Paris et de Créteil.

Chaque mois, le Pôle d’excellence des matériaux souples vous présente un épisode vidéo de ce programme, pour découvrir le déroulé des séances, les objets en cours de réalisation et faire connaissance avec les différents acteurs du projet.

Épisode 7 : présentation finale
Séance n°12 dans le cadre de la réalisation d’une trousse en maroquinerie. Pour clôturer le programme Manufacto et les douze séances de l’année, les élèves ont préparé un spectacle pour les parents, afin de restituer tout ce qu’ils ont appris sur le métier de maroquinier.

Les Compagnons du Devoir collaborent avec l’ENSAD pour le défilé « Mode & Sens »

Avec le soutien de la Fondation d’Entreprise J.M. Weston, les Compagnons du Devoir collaborent chaque année avec l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs pour le programme «Savoir-Faire et Création». Les onze élèves de la promotion 2019 en Design vêtement ont présenté leur collection de fin d’étude au Palais de la Découverte le lundi 1er juillet lors du défilé « Mode & Sens ».

Des apprentis et des artisans bottiers Compagnons du Devoir ont collaboré avec les créateurs autour de la création d’accessoires, en maroquinerie et cordonnerie-botterie.

Artisans bottiers / Compagnons du Devoir : Philippe Atienza, Benjamin Bigot, Patricia Cruz, Alexis Guyot, Emma-Léa Maréchal, Alexis Lafont (Caulaincourt), Nicolas Maistriaux (Maison Cairvoy).

Apprentis Compagnons du Devoir, accompagnés par la formatrice en maroquinerie Alice Delimal : Victor Arnaud, Claire Cattin, Mathieu Chevallier, Bryan Choubane, Emy Cornet, Estelle Delaur, Marion Duthoo, Cassandre Messonnier, Galahad Pagnoux, Perrine Pons, Léa Tatin, Arthur Veillon, Katia Zaleski.

Ce défilé mettait en place un dialogue inédit entre la promotion 2019 des élèves créateurs de mode de l’ENSAD et les parfumeurs de l’IFF, raconté en onze étapes, autant de collections présentées sous les ors de la coupole 1900.

Photos shooting : © Inès Manai
Photos défilé : ©Pierre Nicou

Retour sur le Congrès des matériaux souples, à Dessau, du 30 mai au 1er juin 2019

Les métiers des matériaux souples ont organisé leur congrès du 30 mai au 1er juin à Dessau en Allemagne sur le thème « Design et environnements ». Ce rassemblement s’est déroulé au ministère de l’écologie, dans un bâtiment exemplaire par son architecture et ses performances énergétiques. Une exposition éphémère des travaux d’expérimentation a animé le hall du ministère pendant les trois jours.

Nous avons été près de 200 congressistes, professionnels dans les différents secteurs des matériaux souples, jeunes en formation et partenaires : cordonniers-bottiers et podo-orthésistes, maroquiniers, selliers-garnisseurs et tapissiers d’ameublement en siège et en décor. Cet événement fut une nouvelle occasion de partage et de rencontre, mais aussi de préparer l’avenir des futurs Compagnons en orientant, dès aujourd’hui, la formation au plus proche des exigences attendues dans l’emploi et dans les entreprises de demain.

Cette rencontre pluridisciplinaire franco-allemande a permis d’échanger autour de thèmes liés au design et à l’environnement dans nos métiers. Nous avons aussi partagé ces quelques jours avec des étudiants en design de Dessau ainsi que la communauté des Compagnons du Devoir en Allemagne. Le jeudi, nous sommes partis à la découverte du site à travers différents workshops. Le vendredi matin, nous avons mené une réflexion active sur le sujet de l’environnement dans nos métiers afin d’en faire ressortir des actions concrètes dans nos pratiques au quotidien. Puis nous avons présenté nos projets réalisés tout au long de ces derniers mois, dans les domaines de la chaussure, de la maroquinerie, de la décoration et de l’agencement, des loisirs et des équipements.

L’anniversaire des 100 ans du Bauhaus fut l’occasion de se réunir à Dessau en Allemagne. L’utopie de cette école, née en 1919, était de réconcilier art et artisanat en révolutionnant l’environnement dans lequel nous vivons. Allier l’utile et la technique à l’esthétique nous concerne particulièrement en tant qu’artisan. Le sujet de l’environnement nous préoccupe et il est naturellement lié à nos pratiques professionnelles, aux matériaux que nous utilisons, en prenant en compte l’humain et la planète…

 

Les travaux d’expérimentation

Chez les Compagnons du Devoir, la formation sur le Tour de France dure en moyenne 5 ans, multipliant rencontres et expériences professionnelles. La formation en alternance permet aux jeunes de développer leurs compétences en adéquation avec les exigences du monde de l’entreprise en général et celles de leur cœur de métier en particulier. Cet apprentissage est complété et enrichi par des temps de formation en atelier dans les maisons des Compagnons. Le soir et le samedi les jeunes itinérants ont une série d’exercices pratiques à réaliser pour progresser dans leur métier.
Chaque année, lors du congrès de métiers, les 140 jeunes sur le parcours Tour de France présentent chacun un travail d’expérimentation qui est une réalisation pratique intégrant un thème culturel variant chaque année.

Conduire une expérimentation à partir d’un thème donné, c’est réaliser une expérience, se mettre dans une situation de mise à l’épreuve, proposer une solution afin d’obtenir un résultat novateur, et surtout, libérer sa créativité. C’est aussi apprendre à apporter des solutions nouvelles à un problème, gérer un projet, passer de l’idée au développement.

Pour cette année 2019, le thème culturel était «Design et Environnements». Après un travail de recherche qui leur a permis de s’enrichir culturellement, les jeunes ont conçu, développé, réalisé et présenté leurs pièces à l’oral. Les travaux qui ont été distingués par le jury lors du congrès matériaux souples 2019 sont exposés au Domaine de Boisbuchet (17, Lessac) durant tout l’été 2019 : www.boisbuchet.org/fr/

Ces travaux d’expérimentations dynamisent les cayennes, impliquent les sédentaires tout au long des projets, autour d’un thème culturel commun, autant porteur de sens technique métier que de compagnonnage. Ces recherches et réalisations nourrissent particulièrement le « Devenir du métier ». Le regard prospectif et l’innovation de notre jeunesse sont précieux.

Encore un grand bravo à nos itinérants pour leur conscience, leur partage et leur créativité. Merci à nos partenaires et mécènes qui ont permis l’organisation de ce congrès : ProTandem, Vorort Haus, Hochschule Anhalt, Fondation d’entreprise J.M. Weston, Conseil National du Cuir, Borlis, OFAJ, DFJW, Neut Orthopédie, IMS Bauhaus et Sellerie Nieto.

Maroussia Baro, Languedoc la Bienveillance, Compagnon tapissier du Devoir et du Tour de France
Responsable de l’Institut des matériaux souples

Photos : ©Romain Aquilo et ©Sarah Mineraud

Le Prix de l’Excellence de la Fondation J.M. Weston décerné au projet « Scalia »

Le Prix de l’Excellence de la Fondation J.M. Weston a été décerné jeudi 11 juillet 2019 au projet “Scalia”, un sac de luxe en cuir de poisson.

Pour sa neuvième édition, le Défi Innover Ensemble interrogeait le thème : «Cuirs alternatifs et alternatives aux cuirs». Trois équipes pluridisciplinaires ont relevé ce nouveau défi, réalisé depuis 2011 avec le soutien de la Fondation J.M. WESTON, le partenariat pédagogique de l’Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI) et de l’Institut Français de la Mode (IFM) et pour cette année la collaboration exceptionnelle de Cuir Marin de France.

Impact environnemental, cycle de vie, ainsi que la diminution de cet impact dans le temps constituaient le coeur de la problématique soumise aux participants et les critères d’évaluation des projets présentés. Leurs réalisations ont fait appel à des tannages vertueux, respectueux de l’environnement ou valorisant les coproduits (déchets) du cuir ou encore explorant des matières apparentées au cuir avec des qualités environnementales avérées.

Le jury, composé de 13 professionnels et présidé par Olivier Saillard, directeur artistique Image et culture chez J.M. Weston, s’est réuni le 11 juillet 2019 à la maison des Compagnons du Devoir de Pantin en présence d’un public nombreux. À cette occasion, les trois équipes en lice ont présenté le fruit de quatre mois d’un intense travail collectif.

Composées de jeunes cordonniers-bottiers, maroquiniers, selliers-garnisseurs et tapissiers en formation chez les Compagnons du Devoir, d’élèves en design textile et industriel à l’ENSCI et d’étudiants en management de la création à l’IFM, les équipes ont développé trois projets audacieux et originaux :
– une paire de sneakers, réalisée à partir de lin et de ses dérivés pour un impact environnemental limité ;
– une gamme de sacs éco-conçue à partir d’un travail d’ennoblissement des parties les moins nobles du cuir à tannage végétal ;
– un sac à dos haute-couture en cuir de poisson issu des déchets revalorisés de l’industrie alimentaire.


LE PRIX DE L’EXCELLENCE DE LA FONDATION J.M.WESTON

« Scalia » est un sac en cuir de poisson issu du domaine agro-alimentaire. L’équipe s’est rapprochée de la jeune tannerie Cuir Marin de France pour se fournir en peaux et en apprendre davantage sur les enjeux de cette filière qui recycle les peaux issues de la consommation de poisson et de caviar dans le bassin lyonnais.
Afin d’éviter les chutes, les peaux ont été minutieusement optimisées par un principe de découpe de modules qui s’assemblent. Le jury a particulièrement apprécié le design du sac à dos et le travail de ce cuir encore peu connu.
L’équipe a reçu le Prix de l’Excellence de la Fondation J.M. Weston, d’un montant de 10000 euros en chèque voyage.

Composition de l’équipe :
Kévin Damour : Compagnon du Devoir – Sellerie
Claire Durand : Compagnon du Devoir – Maroquinerie
Baptiste Cotten : ENSCI – Les Ateliers – Création Industrielle
Mathilde Lopez : ENSCI – Les Ateliers – Design Textile
Camille Coulon : IFM – Mastère en Management du luxe et de la mode
Vincent Sénéchal : IFM – Mastère en Management du luxe et de la mode


“LOAD” (Linen Operative Advanced Development), une paire de sneakers en lin

Le projet « LOAD » est une éco-conception de sneakers en lin et dérivés du lin. Cette fibre végétale, dont la plus grande partie de la production mondiale est cultivée en France, est peu énergivore et peu polluante. De plus, ses vertus thermorégulatrices et de résistance lui confèrent des atouts que l’équipe a bien cernés, et qu’elle a enrichit en travaillant la matière première avec une teinte noire à l’encre de Chine et une enduction naturelle. Le lin ainsi transformé acquiert un aspect inédit et des performances surprenantes. Le jury a apprécié la prise en compte du cycle complet de la chaussure : de son élaboration à son compostage en fin de vie, en passant par son entretien et son possible ressemelage.

Composition de l’équipe :
Anne-Sophie Laure : Compagnon du Devoir – Maroquinerie
Nolwenn Péron : Compagnon du Devoir – Maroquinerie
Flavie Gilart de Keranflec’h : ENSCI – Les Ateliers – Design Textile
Andréane Valot : ENSCI – Les Ateliers –  Création Industrielle
Timothée de Corny : IFM – Mastère en Management du luxe et de la mode
Manon Leroux : IFM – Mastère en Management du luxe et de la mode


“Léon”, gamme de sacs en chutes de cuir à tannage végétal

L’équipe du projet « Léon » s’est focalisée sur des matériaux issus des peaux tannées qui sont très peu valorisés aujourd’hui : les refentes de cuir et les parties flancheuses des cuirs bovins. L’équipe a été accompagnée par la tannerie Bastin. L’idée a été de renforcer les pièces, certaines par un ingénieux tissage mêlant refentes et fils de lin, d’autres par un procédé très ancien consistant à plonger les parties flancheuses poreuses dans un bain de cire d’abeille pour les consolider et les protéger. Les cuirs renforcés à la cire ont même pu remplacer avantageusement certaines pièces de quincaillerie, pour un impact environnemental moindre et une esthétique assumée. Une sangle contrastante permet un porté confortable et très pérenne. Le jury a souligné la richesse des recherches matières, généreuses et qualitatives.

Composition de l’équipe :
Camille Couet : Compagnon du Devoir – Maroquinerie
Line Duprat : Compagnon du Devoir – Sellerie
Justine Chagnaud : ENSCI – Les Ateliers – Design Textile
Andrea Racca : ENSCI – Les Ateliers – Design Textile
Mathilde Hurey : IFM – Mastère en Management du luxe et de la mode
Aliénor Richard : IFM – Mastère en Management du luxe et de la mode


LE JURY 2019 DU PRIX DE L’EXCELLENCE DE LA FONDATION J.M. WESTON

Président du jury : Olivier Saillard, directeur artistique Image et culture, J.M. Weston
Frank Boehly, président du Conseil National du Cuir
Florent Chalot, associé chez Coopérative MU
Jean-François Dingjian, designer et fondateur de Normal Studio et directeur d’atelier de projet à l’ENSCI
Marine de la Horie, journaliste au Point
Maud Hardy, directrice Économie circulaire chez Eco TLC
Mathieu Hugon, responsable de l’Institut européen de la menuiserie chez les Compagnons du Devoir
Jean-Claude Jegou, responsable innovation et développement pour la Fédération Française de la Chaussure
Hélène Kassimatis, professeur chargée des enseignements liés à l’accessoire à l’Institut Français de la Mode
Marion Levy, responsable du design textile à l’ENSCI
Liesbeth Moreaux, ancienne secrétaire général du Comité Colbert
Sophie Viot-Coster, dirigeante d’ADC (Au Delà du Cuir)
Simon Wagner, Compagnon sellier à la Garde Républicaine
Modérateur : Grégoire Talon, directeur du Pôle d’excellence des matériaux souples (PEMS) des Compagnons du Devoir

© Thierry Caron / Divergence

Suivez nous :