2012 – Un paravent pour l’hôtellerie internationale

En 2012, les participants au Défi Innover Ensemble se sont attelés à créer un paravent made in France pour l’hôtellerie internationale. Trois équipes pluridisciplinaires, composées de selliers et de tapissiers (Compagnons du Devoir), de designers produits et de designers textiles (ENSCI), et de managers de la création (IFM) se sont mesurées sur cette thématique. Elles ont chacune traité un développement de produit accompagné de l’analyse du marché, de l’étude des besoins, des usages et des codes esthétiques de sa clientèle. Trois projets ont été présentés au jury, Triptyque – un paravent dédié aux espaces de travail ; Régate – un mobilier outdoor pour les spas, les piscines et les complexes balnéaires ; Sous les tilleuls – une alcôve légère pour les lounges et les espaces de détente. Le projet Triptyque a remporté le prix de l’Excellence offert par la Fondation J.M. WESTON pour la qualité de sa réalisation et l’intelligence de son dispositif de filtres lumineux et sonores.

 

TRIPTYQUE

Destiné à l’hôtellerie de luxe, Triptyque conjugue des fonctions techniques, d’usages et esthétiques pointues. Le paravent est à la fois un système de filtres acoustiques et visuels modulables, un séparateur d’espaces t simple et intuitif avec un format réduit et allégé, un objet classique habillé de motifs épurés compatible aves des décors existants.

Un sandwich de nid d’abeille en polycarbonate translucide laisse passer une lumière douce entre les deux panneaux ouverts. Le principe de modulation est inspiré du volet, avec un système de panneaux acoustiques sur charnière couverts d’un motif acoustique en mousse. Ces charnières dites « rail caravane » sont issues de la sellerie nautique, solides et souples, entièrement gainées de feutres, elles permettent une intégration discrète. Un jeu de plis délicats absorbe l’ampleur du feutre qui vient mourir aux extrémités des panneaux sans faire de surépaisseur. La poignée sculptée en mousse, se fond aisément dans le motif.

Enfin, un liseré vient masquer la rainure d’assemblage sur le cadre en bois, apportant la touche finale au paravent.

L’ensemble de ces solutions techniques permettent à Triptyque de répondre à une pénurie de dispositifs de séparations d’espaces élégants, pratiques et légers. Déclinable en couleur, motif et taille en fonction des établissements avec notamment une version basse adaptée au posture assise permet d’assurer l’adaptabilité de ce produit au marché de l’hôtellerie internationale.

L’EQUIPE

Guillaume Bloget, designer / ENSCI

Thelonious Goupil, designer / ENSCI

Étienne Buffard, sellier / Les Compagnons du Devoir

Anne-Laure Roty, tapissier / Les Compagnons du Devoir

Gwladys Gaugry, designer / ENSCI

Sabrina Youcef, manager / Institut français de la mode

 

REGATE

Le projet Régate a été conceptualisé en établissant un ensemble de caractéristiques fortes comme point de départ comme, les codes empruntés à l’univers de la voile, une gamme de couleurs cohérente et des principes d’usage ergonomiques. Pour évoquer le nautisme, les membres se sont basés sur des associations de matériaux : mâts métalliques, voilures, plateforme en bois. La structure en métal du projet a été allégée via un tube carré cintré sur son arrête, une innovation qui a nécessité un développement propre et la création d’un outil adapté. Concernant l’univers esthétique du projet Régate, ce sont des recherches autour de la vannerie et des motifs ajourés qui ont permis de le déterminer comme cohérent et comme une réponse fonctionnelle adaptée aux contraintes du produit. Du point de vue ergonomique, un habile système de bascule permet à chaque mobilier d’offrir une fonction double. En un geste, le paravent s’adapte à l’ensoleillement et se transforme en auvent, et la couchette se redresse en banquette pour suivre l’humeur du moment. Les produits Régate se veulent entièrement démontables et déhoussables facilitant ainsi les conditions d’entretiens et le stockage pour les professionnels de l’hôtellerie.

L’EQUIPE

Pierre-François Dubois, designer / ENSCI

Quentin Petitjean, sellier / Les Compagnons du Devoir

Cécile Fingerhut, manager / Institut français de la mode

Julien Phedyaeff, designer / ENSCI

Camille Gicquel, tapissier / Les Compagnons du Devoir

Céline Sytsma, manager / Institut français de la mode

Joana Gobin, designer textile / ENSCI

 

SOUS LES TILLEULS

L’EQUIPE

Nina Chalot, designer / ENSCI

Claude-Maxime Rocher, manager / Institut français de la mode

Hélène Fifre, manager / Institut français de la mode

Romain Schaffroth, sellier / Les Compagnons du Devoir

Marion Gros, designer / ENSCI

Pauline Taillandier, designer textile / ENSCI

Raphael Jung, tapissier / Les Compagnons du Devoir

 

Jury

André Malicot, directeur de la formation, des études et de la recherche des Compagnons du Devoir et du Tour de France

Michel Perry, directeur artistique, J.M. Weston

Sylvain Honoré, responsable de la fabrication, J.M. Weston, Compagnon cordonnier-bottier

Alain Lardet, président des
designer’s days

Julien Bruch, Compagnon tapissier, Atelier Seigneur

Jean-François Dingjian, designer, normal Studio, coach à l’ENSCI

Marie-Cécile Pinson, responsable des relations avec les industriels, ViA (Valorisation de l’innovation dans l’ameublement), coach à l’IFM

Arnaud Viotte, directeur construction,
design & services
techniques, So tel(groupe Accor)

Jean-Claude
Lewandowski,
rédacteur en chef, 29 les Echos Sup

Marion Bley, rédactrice en chef adjointe, Ad France

Jean-Paul Lubot, directeur général délégué, Groupe Marie-Claire

 

Partenaires 

ACCOR

EUROPEAN INSTITUTE

DDAYS

VITRA

ELITIS

PROCEDES CHENEL

Suivez nous :